Amis danseurs,

 Vous devez vous demander pourquoi nous ne transmettons plus 
d'informations concernant notre groupe de danse.
 Après avoir été violemment interpellé pendant mon cours de danse du
23/09/2015, j'ai, après de multiples péripéties, décidé de mettre un terme
à ces cours de danses écossaises, que j'enseigne depuis 2002.
 J'ai commencé a apprendre les danses écossaises à St.Quay-Perros en
1997. Après plusieurs années à faire toutes les semaines le trajet
Plouay/St Quay, j'ai commencé à me dire, pourquoi pas un cours chez
moi? J'ai ouvert en 2002 un cours à Plouay avec quelques personnes,
qui sont pour la plupart toujours présentes. J'ai créé en 2003 une
"Association Morbihannaise de Danses Écossaises".

J'ai débuté en 2005 la formation au professorat de danse à St Andrews, et j'y suis allé à 4 reprises. J'ai eu un excellent professeur pour cette formation, Alex Gray, Président de la RSCDS. J'y ai acquis 4 niveaux sur 5, ancienne formule. Mon principal problème a été la langue : enseigner dans une langue que vous ne maîtrisez pas a été très difficile pour moi. Alex m'a rappelé chez nous à Plouay afin de m'encourager à aller finir le dernier niveau en France, cette nouvelle possibilité étant mise en place. J'ai été très honoré qu'il m'appelle, mais cela n'a pu se faire pour des raisons financières, car je m'engageais à l'époque dans des travaux importants.
 J'ai ensuite continué à agrandir le groupe de Plouay, seul avec mes amis
danseurs, sur Lorient, où j'ai trouvé un groupe breton qui nous a
hébergés, puis sur Lanester auprès d'un autre groupe breton qui
nous a également hébergés, et où nous venions de débuter cette
8ème année.
 La mise en place d'un blog, par et pour notre groupe de danseurs
écossais, nous a permis d'avoir des relations plus faciles avec les
groupes de St.Quay-Perros, Séné, Rennes et aujourd'hui Josselin.
Nous avons fait de nombreux Bals, Ceilidhs, des journées "découverte des danses écossaises", et de nombreuses démonstrations.

Aujourd'hui, je continue la danse; j'apporterai mon expérience des
danses écossaises à la demande, et mon plus grand plaisir restera de
danser Ma santé très bonne le permet en effet, pour rassurer ceux qui
en doutaient.
 Ma plus grande fierté restera le fait d'avoir pu danser au festival
interceltique avec le groupe de danseurs venus d’Écosse lors
de l'année de l’Écosse, devant les personnalités, les caméras,
les journalistes. J'ai pu faire face à ce défi, mais je n'en menais
pas large dans mon kilt! Cela reste un excellent moment dans mon
parcours de danseur écossais.
 Je remercie très sincèrement les groupes bretons qui nous ont
hébergés, et auprès de qui j'ai passé de très bonnes soirées à
pratiquer les danses bretonnes les vendredis soir.

Bonne route à vous, amis danseurs !